Nouvelle découverte archéologique au château

La localisation d’une tour-escalier desservant tous les étages de la tour-résidence du château XVème siècle de Lacapelle-Marival est restée longtemps une énigme. Pourtant, son existence était formellement attestée dans un inventaire notarial daté du XVIIème siècle. La situation de cette tour d’escalier, totalement ignorée au milieu du XIXème siècle. se lisait, on pourrait dire comme en négatif, avec la large béance d’environ huit mètres lisible sur toute la hauteur de la façade et que les travaux de restauration en 1868 sont venus refermer. Des indices archéologiques subsistaient pourtant qui pouvaient attirer l’attention sur sa localisation au pied de la façade ouest. Ainsi, engagés sous les réfections du XIXème siècle, étaient parfaitement observables le noyau de l’escalier en vis et une partie de la maçonnerie en grand appareil de la tour-escalier à demi-hors-œuvre.

Tout récemment, au printemps 2017, la surveillance d’une tranchée de drainage au droit de la façade ouest par des membres de l’Association Art et Patrimoine a permis de lever toute incertitude. Les vestiges visibles à faible profondeur étaient suffisamment visibles pour tracer avec précision l’emprise au sol de cette tour demi-ronde, confortant ainsi l’allusion de J. Labat aux vestiges aperçus en 1996 lors de travaux de nivellement sur la terrasse nord.

La municipalité de la mairie a donné son accord pour que le plan de masse de cette tour disparue soit matérialisé par un marquage au sol dans le jardin actuellement en cours de remodelage.

Laisser un commentaire